Nouveau module ! Masterclass executive education Transition vers une cryptographie sûre dans un monde post-quantique le 24 avril

Prochaine session deeptech SOFA, le moteur de simulation multiphysique débutant le 25 avril

Nouveau module ! Formation état de l’art La sécurité informatique face aux menaces quantiques le 25 avril

Prochaine session deeptech Machine Learning and Cybersecurity: Why and How with scikit-learn avancé les 29 avril et 6 mai

Nouveau module ! Formation état de l’art La cybersécurité des systèmes de contrôle industriel le 29 avril

Portrait de formatrice : Ayse Nur Arslan (8 mars 2024)

Portrait de formatrice – Ayse Nur Arslan, chercheuse Inria spécialiste en recherche opérationnelle avec des données incertaines

À l’occasion de la journée internationale des droits des femme, Inria Academy propose une série de portraits de femmes chercheuses au sein d’Inria Academy qui font avancer le monde dans les domaines scientifiques et numériques. Découvrez le portrait d’Ayse Nur Arslan, spécialiste en recherche opérationnelle avec des données incertaines.

Parcours

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Après des études de génie industriel à Istanbul, je suis partie faire une thèse dans ce même domaine à l’Université de Floride. Je suis arrivée en France en tant que post-doctorante en 2016 au sein du centre Inria de l’université de Bordeaux. Après 4 ans en tant que maîtresse de conférences à l’INSA deRennes, je suis aujourd’hui chargée de recherche Inria au centre Inria de Bordeaux dans l’équipe-projet Edge depuis 2022. Mes recherches porte sur la recherche opérationnelle (résolution des problèmes d’optimisation décisionnels) et la prise en compte de l’incertitude des données dans ces problèmes.

Formations

Quelle est la spécificité des formations que vous donnez ?

La formation que je donne porte sur l’optimisation des opérations dans un monde incertain. Dans ce module, je donne plusieurs exemples concrets des problèmes de prise de décision pratiques qui peuvent profiter considérablement de la prise en compte de l’incertitude. C’est un bon point d’entrée pour connaître les domaines de recherche opérationnelle et optimisation sous incertitude.

Femmes et numérique

D’après votre expérience, quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes femmes qui hésite à se lancer dans un carrière scientifique ou dans le numérique ?

De ne pas hésiter et continuer sur leur chemin. Nous sommes malheureusement dans des disciplines majoritairement dominés par les hommes alors qu’il n’y a aucune raison. Nous avons besoin de changer cette dynamique et arrêter de nous priver du potentiel de la moitié de notre population. La présence des jeunes femmes dans ces disciplines est très important pour continuer les avancées et montrer l’exemple aux futures générations.